Peintre abstrait Arles en Provence
Vincent Misser Peintre Arles
BIOGRAPHIE

Vincent Misser est né à Barcelone (Espagne) où il déroule sa première enfance. Très tôt il vit en région Lilloise d'où sa mère est originaire. De 1973 à 1976, il suit une formation de graphiste à l'école St Luc de Tournai en Belgique.

Entre 1975 et 1977, il s'initie aux techniques des émaux dans l'atelier de Consuelo Mascareñas à Barcelone. Entre 1976 et 1979, il suit des cours libres aux beaux arts de Lille, pratique le modèle vivant et les diverses techniques de gravure en taille douce: pointe sèche, eau forte et burin. Il tendra par la suite à s'éloigner de la gravure pour une préférence à «  l'objet unique » et non reproductible: la peinture prendra dès lors une place plus importante. Il explore parallèlement les pastels, l'aquarelle et les encres, l'huile et l'acrylique.

En novembre 79, il expose une tout première fois, invité par le peintre Alain Delsalle.

En mai 80, il participe à l'Exposition France- Espagne au Palais Rihour de Lille. Dès lors, ses échanges avec d'autres plasticiens dont le peintre Paco Ordaz vont nourrir sa démarche autodidacte. Son travail au départ figuratif s'orientera progressivement vers l'abstraction. Au cours de cette même année 80, sa rencontre avec le peintre Christian Weppe débouchera sur des premières expositions à la galerie Samarcande de Lille.

Entre 1980, il s'initie aux techniques de peintures anciennes (tempéra, huile et fresque) auprès du peintre Russe Nicolaï Greshny.

Entre 1982 à 1985, il participe à plusieurs expositions personnelles et collectives à Lille et dans la région du Nord.

A partir de 1984, son travail progressivement gestuel s'oriente davantage vers une expression calligraphique.

En 1987, il est sélectionné pour participer au salon " Tendances Contemporaines régionales de Lille " où participent alors des membres de la FIAC.

A partir de 1987 et parallèlement à sa démarche picturale, il réalise des décors de films d'animation jusqu'en 2001, plusieurs séries télé dans différents studios Parisiens, dont Disney-Montreuil et France Animation. Dans ces mêmes années, il effectue des décors pour 2 longs métrages : Taxandria de Raoul Servais et Corto Maltese de Pascal Morelli.

A partir de 1993, il expose à nouveau des travaux personnels d'orientation calligraphique, dans des collectifs de la région parisienne, il devient membre de l'association Montreuil-Culture où il expose de 1994 à 2002. Il reçoit plusieurs prix dont un prix du public.

En1998, il rencontre le peintre invité d'honneur Ben Ami Koller et participera à ses ateliers durant un an. A partir de 1998, Tomoko Ober (artiste japonaise) l' invite à rejoindre le collectif « France-Japon »: il participe à 2 expositions itinérantes à Nagoya, Toyama et Osaka en 1999 et 2000.

En 2001, il s'associe au collectif « les ateliers migratoires » de Montréal (Canada).

En novembre 2003, il expose à la galerie « Batikart » à Barcelone.

En janvier 2004, il réalise une exposition personnelle à Arles. Elle s'intitule: le « champ du signe ». Pour lui, les gestes de peindre ou d'écrire ne sont guère différents d'une graphologie de la nature, c'est pourquoi son travail s'éloigne depuis d' aspects purement calligraphiques pour s'orienter davantage vers les rides d' écorces ou de rochers exprimées dans sa série d'encres  « Alpilles ».

En février 2006, il expose dans ce même lieu avec France Giroud. Une exposition en binôme intitulée « itinéraire bis ».

En octobre 2010, Il présente à l'Espace Van Gogh d'Arles l'exposition personnelle « Aubes incertaines »: rétrospective de trois années où il réalise plusieurs séries: un travail sur le noir et la lumière intitulé « nocturnes », une série inspirée du rupestre et de l'archaïque et enfin une dernière série d'ordre plus expressionniste, évoquant l'inquiétude d'un monde totalitaire: « aubes incertaines », prétexte à combiner des aspects primitifs à un travail sur la lumière et les matières.

* Février 2006 : exposition Itinéraire bis, Arles
* Janvier 2004 : exposition "le champ du signe", Arles
* Novembre 2003 : Galerie Batikart, Barcelone
* 2001: Les ateliers migratoires, Montréal
* 1999 et 2000 : expositions collectives à Nagoya,
    Toyama et Osaka
* 1998 à 2000 : collectif avenue Bozart, Paris
* 1994 à 2002 : expositions Montreuil culture
* 1993 à 1995 : salon de l'est parisien
* 1987 à 2001 : décors de films d’animation
   ( pour séries tv, décors de 2 longs métrages,
   « Taxandria » de Raoul Servais et « Corto Maltese »
   de Pascal Morelli
* 1987 : salon Tendances contemporaines régionales, Lille